22/07/2008

les matins humides

dans mes cachotteries

je rêve de lui là nuit

compagnon qui s'enfuit

enjoindre qu'il reste ici

 

le départ est une image noire

qui me donne les ombres inertes

dépourvue de toutes idées je narre

les cycles des saisons se perdent....

 

08:42 Écrit par CM et ses courants sombres dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.