05/08/2008

loin

Avancer la pluie sur le visage

Qu'importe j'aime toutes les nages

Après les matins arides

je sais me taire dans les aurores humides

et j'aime boire pour oublier

et j'aime te dire que j'aimai

les yeux que tu me faisais

quand nous étions loin

là-bas

si loin

THE END

23:01 Écrit par CM et ses courants sombres dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Touchée en plein coeur par ces mots, ces émotions que tu dépeinds avec tant de lucidité ...

J'ai vagabondé chez toi à en perdre le souffle, j'ai aimé ce que j'y ai ressenti.

Amicalement.

Écrit par : Mary | 20/08/2008

Les commentaires sont fermés.